Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

Rhené Jaque: Biographie

Rhené Jaque
1918 - 2006
Région: Québec

Rhené Jaque

Rhené Jaque, née Marguerite Cartier en 1918 à Beauharnois, a obtenu un diplôme du Bureau Central et un Lauréat en musique en 1935. L'année suivante elle entrait en religion dans la congrégation des soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, congrégation vouée à l'éducation et l'enseignement des jeunes.

Tout en enseignant le violon et les matières théoriques au Mont Jésus-Marie dès 1938 et à l'École Supérieure de Musique d'Outremont devenue École de Musique Vincent-d'Indy en 1950, elle poursuivit ses études musicales couronnées par l'obtention d'un Baccalauréat (1949) et d'une Licence en Composition musicale (1955) de l'Université de Montréal.

Parmi ses professeurs, signalons quelques personnalités éminentes pour l'écriture et la composition : Marvin Duchow et Claude Champagne, ainsi que Jean Vallerand pour l'orchestration et l'instrumentation. Camille Couture, Louis Bailly et Maurice Onderet lui communiquent leurs connaissances en violon et alto. En 1973, elle suivit des cours de perfectionnement avec Tony Aubin de l'Académie internationale de Nice en France.

Durant toutes ces années son talent pour la création musicale se manifestant de plus en plus, Claude Champagne, professeur d'écriture et de composition, lui conseille de se choisir un pseudonyme à consonance masculine, vue la mentalité de l'époque. C'est alors qu'elle opte pour Rhené Jaque. C'est donc sous le nom de Rhené Jaque que nombre de professeurs de piano, de cordes, de clarinette, de musique de chambre, d'orchestre et de voix la firent connaître à leurs élèves et par le fait même au public.

Bien que plusieurs de ses oeuvres soient jouées par des professionnels, Rhené Jaque a composé dans un but pédagogique de nombreuses pièces de style atonal. Plusieurs ont parues aux éditions de l'École de Musique Vincent-d'Indy ainsi que chez Thompson, BMI, Bérandol, Chanteclair, Harris. D'autres ont été enregistrées, notamment ses deux Inventions à deux voix et Fête champêtre par la pianiste Rachel Cavalho, sa deuxième suite pour piano par Antonin Kkubalek. En plus de plusieurs enregistrements de ses oeuvres par des jeunes pianistes et des professeurs de l'École de Musique Vincent-d'Indy, Elaine Keiller et Allen Reiser, deux pianistes de renom, ont tous deux enregistré quelques-unes de ses créations.

Parmi les hommages reçus, signalons l'exécution d'une de ses oeuvres Étude et Fantaise à un concert organisé par l'ARMUQ (Association pour l'avancement de la recherche en musique au Québec) pour honorer les compositeurs professeurs de l'École de Musique Vincent-d'Indy (1989). En l'an 2000, l'Institut Studia Musica (Ottawa) en reconnaissance de sa contribution apportée à la musique canadienne et pour le rôle de modèle qu'elle représente pour les femmes du Québec. À cette occasion, on l'a reçue comme Membre honoraire à vie et à cet effet le 26 janvier 2002 un certificat lui a été offert dans le cadre d'un festival durant lequel quelques-unes de ses oeuvres ont été honorées à l'Université d'Ottawa.

Avant de nous quitter définitivement le 30 juillet 2006 elle fit une dernière compilation de ses oeuvres en l'an 2005-2006.

Marie-Paule Provost, 2006.

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de Rhené Jaque