Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

Peter Ware: Biographie

Peter Ware
1951 -
Région: Ontario

Peter Ware

PETER WARE est né en 1951. La musique a toujours fait partie intégrante de sa vie. Il a fait ses études de baccalauréat en musique à l'Université Commonwealth de Virginie, y ayant étudié la composition la direction d'orchestre, le violoncelle et le piano, et a obtenu une maîtrise en composition de l'Université Yale où il eut comme maîtres Krzysztof Penderecki, Allen Forte, Toman Haubenstock-Ramati et Toru Takemitsu.

Ware est inspiré par le paysage nord-américain et son riche patrimoine autochtone; son style personnel est communément qualifié d'impressionniste et ses œuvres de peintures sonores. Leurs titres mêmes évoquent souvent la sonorité exotique du folklore amérindien. Tsankawi, titre d'une œuvre orchestrale, est le nom d'un village abandonné au XVlle siècle, dans le pays des Pueblos, près de Santa Fe, au Nouveau Mexique. D'ailleurs, bon nombre de ses œuvres sont intitulées très justement d'après des lieux géographiques.

L'influence de Penderecki est manifeste dans ses premières œuvres où prédominent les mélodies disjointes et les tétracordes. La concision et l'économie qu'il introduit dans l'emploi de larges intervalles rendent son style dramatique et communicatif.

Après 1980, la musique de Ware prend un caractère de plus en plus vocal. Ses œuvres pour orchestre présentent ordinairement un emploi mélodique des cuivres, de la percussion et des vents. Innovateur dans l'écriture pour percussion, Ware adapte fréquemment des pièces mélodiques à des instruments non accordés tels que timbale, gong, tam-tam et cymbale. Parmi ses pièces orchestrales de caractère impressionniste figurent notamment Kusawa, Aishihik et Baca Location No. 1.

Ses récentes compositions pour formation de chambre et pour soliste proposent invariablement aux interprètes de nouvelles prouesses techniques. Tout en se gardant de fabriquer d'inutiles complexités, il mène les interprètes aux limites de leur registre et de leurs capacités. À propos de sa manière d'envisager la composition, Ware fait observer que l'étude du chant grégorien et de la polyphonie ancienne a influencé son style. Dans le cours de sa carrière, d'autres influences sont également apparues. Ainsi, une aura orientale est créée dans Chama quand la flûte chante comme un shakuhachi et des accents de jazz se font entendre entre autres dans Americana Quintet et Takhini.

Ware a composé beaucoup d'œuvres de commande et sa musique est fréquemment entendue partout au Canada et aux États-Unis.

Lynn Harting, 1987

SDEC (SOCAN) Ligue canadienne de compositeurs

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de Peter Ware