Header - Sheet Music

Vitrine des compositeurs

Jean Coulthard: Biographie

Jean Coulthard
1908 - 2000
Région: Colombie-Britannique

Jean Coulthard

Jean Coulthard naquit à Vancouver en 1908. Son père, Walter Coulthard, était un médecin qui fit œuvre de pionnier en Colombie-Britannique; sa mère, Jean Robinson Coulthard, chanteuse et professeur de musique, joua un rôle important dans la vie musicale naissante sur la côte ouest.

Jean Coulthard fréquenta l’école publique à Vancouver, puis explora pendant quelques mois le nouveau campus Point Grey de l’Université de la Colombie-Britannique. Toutefois, elle-même et ses parents savaient qu’elle se destinait à une vie et à une carrière en musique. À la fin des années 1920, elle se rendit à Londres pour étudier pendant un an auprès de Ralph Vaughan Williams au Royal College of Music.

Cette formation initiale ne lui permettait pas de faire une carrière professionnelle de compositrice, mais sa persévérance dans le domaine de la composition, jumelée à ses déplacements en Amérique du Nord et en Europe, expliquent sa productivité soutenue pendant la Dépression et la Deuxième Guerre mondiale. À diverses périodes, elle rencontra ou étudia avec Aaron Copland, Darius Milhaud, Arnold Schoenberg et Béla Bartok. Lorsque son mari partit pour la guerre, Jean Coulthard termina ses études formelles de composition en 1944-1945 à New York avec Bernard Wagenaar, professeur à la Juilliard School of Music.

Jean Coulthard avait épousé Donald Adams en 1935. Leur fille Jane naquit en 1943, et la jeune famille rentra à Vancouver en 1946. Un an plus tard, Jean Coulthard entreprit, au département de musique de l’Université de la Colombie-Britannique, une carrière de professeur de théorie musicale, puis de composition, qui allait durer 26 ans. Cependant, son travail à l’université était souvent marginalisé par des collègues masculins américains et canadiens. Vers 1950, l’establishment de la musique nouvelle trouvait sa musique dépassée. Mais un séjour d’un an en France persuada Jean Coulthard de continuer à écrire ce qui lui plaisait.

Au moment de prendre officiellement sa «retraite» en 1973, elle avait déjà produit un catalogue imposant d’œuvres en tous genres, qui s’allongea encore grâce à deux décennies extrêmement prolifiques. Sa réputation internationale et ses contacts ne cessèrent de prendre de l’ampleur, de sorte qu’à la fin du vingtième siècle elle était reconnue comme l’un des compositeurs les plus marquants de son sexe. Sa musique était appréciée, parfois de ses collègues compositeurs de «musique sérieuse», parfois du public, parfois des deux. Elle était exécutée par les débutants aussi bien que par les virtuoses, en direct, sur disque ou sur les ondes, toujours avec grand succès.

Jean Coulthard fut nommée membre de l’Ordre du Canada en 1978. Elle reçut des doctorats honorifiques de deux universités et gagna de nombreux concours de 1948 à sa mort, survenue en l’an 2000. Tout au long de sa vie adulte, Jen Coulthard eut la conviction profonde que son héritage était sa famille, ses œuvres et ses élèves, eux-mêmes de jeunes compositeurs canadiens très individualistes qui ont façonné la création musicale au pays depuis les années 1960.

Les CD Centredisques où figurent la musique de Jean Coulthard sont Ballade (CMCCD 1684) et Vickers (CMCCD 6398).

PROCAN, Ligue des compositeurs canadiens

* Jean Coulthard est décédée le 9 mars 2000.

Musiflots

Cliquez ici pour écouter toutes les œuvres de Jean Coulthard